Actualité

Journée internationale des droits des femmes

   /   0  /   

En attendant de vous retrouver le 14 mars pour l’édition 2017 du Colloque du Cercle InterElles, nous vous proposons en cette journée internationale des droits des femmes de découvrir quelques-unes des initiatives de nos entreprises qui restent plus que jamais engagées pour faire progresser la diversité dans les entreprises de technologie.

  • Pour Air Liquide, la journée du 8 mars sera l’occasion d’organiser un JAM de la diversité, conversation « en ligne » collective et interactive et démarche de « crowdsourcing » des bonnes idées permettant de récolter les fruits de l’intelligence collective. La dimension internationale et multi-activités d’Air Liquide est une opportunité fantastique de collecter et partager depuis des géographies et des métiers divers, et à différents moments de la journée, toute une ribambelle de sujets et opportunités de partage, souvent sur des problématiques similaires. On peut alors sélectionner et capitaliser pour le bénéfice de chacun, dans une démarche libre, amusante et constructive. La diversité en action !
  • ENGIE mettra à l’honneur les femmes de son réseau interne, Women In Networking, fort de 1800 membres dans 20 pays, autour de témoignages et de projets innovants portés par ses membres, notamment l’accompagnement de start-ups. Par ailleurs, de nombreux évènements sont organisés pour célébrer la place des femmes, tant en région qu’à l’international, avec notamment des temps forts à Dubaï, en Belgique, et en Afrique. Pour ce 40ème anniversaire de la Journée Internationale des droits des femmes, Isabelle Kocher, CEO d’ENGIE, signe une tribune dédiée à la place des femmes sur LinkedIn, dans le cadre du programme « Influencers ».
  • Pour Gemalto, le réseau féminin Gemalto Connected Women, organise l’opération « Gemalto Connected Girls ». L’objectif de cet évènement est de promouvoir la mixité dans le monde de la sécurité numérique. Les employés de Gemalto, femmes et hommes, pourront inviter des jeunes filles de leur entourage à venir chez Gemalto afin de découvrir la sécurité numérique à travers des visites, des rencontres et des activités ludiques sur la cryptographie et le codage.
  • Chez General Electric, le GE Women Network, qui célèbre ses 20 ans cette année et regroupe près d’une employée sur trois en France, organisera plusieurs événements internes afin de déclencher la discussion autour de la diversité, d’éveiller les consciences et de sensibiliser le plus grand nombre d’hommes mais aussi de femmes sur l’état des lieux de la diversité des genres. Ces événements seront aussi l’occasion de revenir sur l’objectif annoncé en février 2017 par GE d’employer 20 000 femmes dans des rôles scientifiques et technologiques d’ici 2020. Enfin, une soixantaine d’étudiants de l’Ecole Polytechnique Féminine (EPF) seront accueillis par Corinne de Bilbao, CEO de GE France et marraine de la promo 2019 de l’EPF, pour participer à des tables rondes avec des représentantes de GE et en apprendre plus sur leurs parcours de femmes ingénieures.
  • IBM, qui a toujours fait de l’inclusion l’un des éléments essentiels de sa culture, s’est associé à la sortie du film « Les Figures de l’Ombre », réalisé d’après une histoire vraie, déjà récompensé aux Golden Globes et nominé 3 fois aux Oscars. IBM, qui recrutait dès 1899 un premier employé noir et trois femmes, supporte financièrement le film et accompagne médiatiquement les sorties du film dans les différents pays dont la France à partir du 8 mars. Ce film relate le destin extraordinaire des trois scientifiques afro-américaines qui ont permis aux États-Unis de prendre la tête de la conquête spatiale, grâce à la mise en orbite de l’astronaute John Glenn. Maintenues dans l’ombre de leurs collègues masculins et dans celle d’un pays en proie à de profondes inégalités, leur histoire longtemps restée méconnue est enfin mise en lumière.  A noter : le Comex d’IBM France compte, en 2017, 50% de femmes.
  • Lenovo, reconnue « entreprise engagée » dans le cadre de la campagne SexismePasNotreGenre, mettra l’accent sur son action en faveur de la mixité et la nécessité d’attirer et de retenir les talents féminins dans un secteur où elles sont encore trop minoritaires. Après le succès de la campagne de recrutement ciblant les femmes et organisée par les femmes, http://www.lenovowomen.com/, la journée du 8 mars sera l’occasion pour Lenovo d’organiser à travers le monde des évènements sur un thème commun « Women breaking rules ». Une visioconférence introduite par le Président Lenovo EMEA Luca Rossi et animée par Catherine Ladousse sera organisée depuis Paris avec la nouvelle Présidente de Lenovo France, Elisabeth Moreno : une opportunité d’échanger à travers ces témoignages personnels sur les carrières des femmes et les conditions que doivent mettre en œuvre les entreprises pour leur permettre de réussir.
  • Orange a parcouru un grand chemin depuis quelques années dans le domaine de l’égalité professionnelle. Les chiffres et les reconnaissances externes en témoignent. Pour autant, au quotidien, cette évolution n’est pas toujours perceptible en interne. Cette journée aura pour but de partager avec tous les salarié.e.s l’évolution remarquable d’Orange dans ce domaine et de regarder vers le futur à travers deux questions :
    •  Share : quelles sont les avancées en matière d’égalité professionnelle à tous les niveaux du Groupe ?
    •  Act for the Future : quelles actions le Groupe ainsi que chaque entité/région/pays entreprend pour mettre en œuvre l’égalité professionnelle dans toutes ses dimensions ?

Voir dans son intégralité le communiqué de presse :Colloque InterElles 8 mars 2017 (1)

Accéder à toutes nos actualités